Wednesday, July 05, 2006

Maroc : À l'hôtel Sofitel Diwan de Rabat, les syndiqués ne sont pas les bienvenus

Au grand hôtel Sofitel Diwan, membre du groupe Accor, les clients -très aisés- sont peut-être bien reçus, mais les salariés de l'établissement sont soumis à des conditions de travail très pénibles. Qu'un certain nombre d'entre eux se soient syndiqués n'a donc rien de surprenant, mais la direction de l'hôtel et le groupe international auquel elle se rattache ne l'ont pas entendu de cette oreille. Discriminations et attaques contre les travailleurs syndiqués, en particulier les femmes, ont conduit une partie des salariés à organiser, le 18avril, une manifestation et un sit-in devant l'hôtel, renforcé par la présence de militants de l'UMT (Union marocaine du travail) de Rabat. Cette manifestation a montré aux autorités locales, à la presse et aux inspecteurs du travail présents que les salariés de l'hôtel, ouvriers, cuisiniers, personnel de chambre, ne cédaient pas devant les pressions et menaces de la direction, et que c'était leur droit minimal d'exiger des conditions de travail correctes et de se syndiquer. Quant à la direction de l'hôtel, dont la politique a été ainsi publiquement mise en accusation, elle a répliqué en licenciant par vengeance une jeune syndicaliste après la manifestation. Une attitude révoltante qui ne fera pas taire, soyons-en sûrs, le mécontentement des salariés de l'hôtel. Viviane LAFONT
Lutte Ouvrière n°1970 du 5 mai 2006

0 Comments:

Post a Comment

<< Home